Tentative de viol suivie de coups et blessures volontaires: Idrissa Traore risque 3 ans de prison


Idrissa Traoré est l’un des pires cauchemars d’Amy Diouf. Faisant partie des groupes de filles qui se regroupent au rond-point 6 pour chercher du travail, elle est sur Idrissa Diallo par malchance. Ce dernier est venu solliciter ses services pour le ménage de la maison de son frère vivant aux USA.

Une fois à la maison avec la fille, le présumé tentera d’abuser d’elle. Malgré qu’Amy Diouf se soit débattue pour se libérer, l’irréparable s’est produit; heureusement que les riverains l’ont secourue, elle qui est aussi mère de 3 enfants. Conduit au commissariat, Idrissa fut placé en détention provisoire le 13 février dernier avant d’être conduit au parquet.

A la barre, Idrissa Traoré a voulu tout nier. Il a même bafoué ce qu’il avait dit durant l’enquête primaire. Car Idrissa Traoré avait déjà affirmé qu’au début, avoir proposé la somme de 10 000 FCFA à Amy Diouf pour coucher avec elle. Seulement à la barre, le jeune homme de 19 ans a dit qu’« Amy Diouf est tombée toute seule sur les carreaux. Ce qui est à l’origine de la perte de ses dents ».

Mais, Amy Diouf raconte une autre version et celle-ci accable l’accusé. «Idrissa Traoré m’a trouvé au rond-point liberté 6 avec mes autres camarades pour solliciter mes services pour le nettoiement de la maison de son frère établi en Amérique. Arrivée à son domicile situé au quartier Liberté 5, après avoir inspecté les lieux, j’ai décliné son offre. C’est par la suite qu’il m’a demandé le numéro de mon cellulaire. Au moment de me le remettre, je me suis tournée et là, il m’a administré une gifle avant de me serrer sévèrement  puis il m’a donné un coup de poing à la mâchoire ce qui m’a fait perdre mes dents. Ensuite, il m’a plaqué au sol pour me violer», narre la jeune fille.

Idrissa Traore, ayant par la suite reconnu les faits qui lui sont reprochés, le représentant de la partie civile a sollicité du juge une peine de 3 ans ferme pour les délits de tentative de viol, de coups et blessures volontaires. Pour ce qui concerne l’amende, la partie civile a demandé à ce qu’on fixe les intérêts d’Amy Diouf. Le verdict sera connu le 17 Février prochain.

 

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.