Un professeur de 60 ans accusé d’avoir violé et enceinté son élève de 14 ans


Le professeur A . Coulibaly est accusé d’avoir violé et enceinté son élève âgée de 14 ans. En 2013, la fille était dans la classe de ce dernier. Devant la barre hier, le professeur a nié les faits qui lui sont reprochés, mais la jeune fille reste campé sur son accusation.

Les faits remontent au mois de juillet d’après la jeune fille. Elle raconte devant les juges sa mésaventure avec son ex enseignant. « C’était pendant les vacances du mois de juillet, j’assurais la garde de son enfant quand sa femme aller faire les courses. Le professeur Coulibaly m’a invité dans sa chambre à coucher et a abusé de moi. Il a fait trois tentatives et à chaque fois je résistais. Mais à la quatrième fois, il a réussit. J’étais fatigué de me débattre, il a profité de cette faiblesse pour me pénétrer. Après le viol, je me suis rendu aux toilettes pour me nettoyer. Mon slip était taché de sang et de sperme. Une fois à la maison, je n’ai rien dis à ma mère. « , a affirmé la jeune fille.

De son coté, le professeur a nié complètement les dires de la jeune fille:  » je n’ai violé qui que ce soit . Et le mois de juillet dont elle parle, coïncidait avec le ramadan . C’est après que sa tante m’a mis au courant de sa grossesse et a parlé de ce viol ».

la femme du professeur, Marietou Diouf, a, elle aussi donné sa version des faits:  » quand je suis arrivée, j’ai trouvé la fille au salon avec mon  fils. Et quand elle rentrée mon mari n’était pas encore à la maison. Il est revenu vers 23h ».

A la barre, sa tante dit ne pas être au courant du problème qu’après avoir constaté un changement de poids chez la fille. Et c’est la grossesse qui lui a permis de se renseigner sur l’auteur. Elle demande que justice soit faite.

Le juge a ordonné son emprisonnement de deux ans, mais le tribunal a renvoyé le procès jusqu’au 7 mars.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.