A l’école de la prostitution déguisée…un phénomène nouveau est en train de prendre racine à Mbour


Un phénomène nouveau est en train de prendre racine à Mbour, surtout au niveau de certains collèges. Selon certaines sources, des collégiennes se livrent à la prostitution déguisée pour des raisons pécuniaires ou matérielles. Pour ces jeunes filles à peine sorties de l’adolescence, tous les moyens sont bons pour se faire de l’argent.

 

Leur modus operandi est très simple. Elles louent des chambres à 10 voire 15.000 francs dans certains quartiers de la ville et se cotisent pour acheter des matelas avant de se livrer au commerce de leur corps. Ces jeunes filles qui travaillent pour leur propre compte, donc sans proxénètes ni rabatteurs, vont ensuite à la chasse aux clients pour leur vendre leur charme et leurs corps. Selon nos sources, « de plus en plus de filles ont recours à cette forme de prostitution et leurs tarifs varient entre 3.000 et 15.000 francs ».

Pour avoir de l’argent et subvenir à leurs besoins, ces élèves sont prêtes à tout et ne reculent devant rien. Conséquence de cette prostitution collégienne, le phénomène, nous dit-on, prend de l’ampleur et risque de prendre des proportions inquiétantes si des dispositions ne sont pas prises, comme renseigné par Senepeople.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.