Louga : Un conducteur de Jakarta viole une fillette de 7 ans


Les faits se sont déroulés à Louga. Mandoungou Mbaye, conducteur de moto Jakarta âgé de 29 ans, a été reconnu coupable de viol sur une mineure de moins de 13 ans et condamné à une peine ferme de 10 ans de prison !

Selon le journal l’observateur, le pervers avait attiré sa victime dans une maison abandonnée, avant de la contraindre à une pénétration anale. La victime est une fillette âgée seulement de 7 ans ! Au tribunal de Louga, Mandoungou Mbaye s’est mis à nier l’acte répugnant dont il est accusé. : «Je ne suis pas l’auteur de ces faits. Je n’ai pas violé cette fillette. Je partageais la même maison avec sa mère. Nous avons un différend, c’est pourquoi elle a inventé cette histoire. Chaque jour, je quitte la maison à 6 heures du matin pour ne rentrer que la nuit. Donc, je ne peux l’avoir violée à 11 heures».

La victime : « Il m’a menacé avec un couteau et m’a pénétrée par derrière »

Mais la victime sera constante dans ses accusations. Elle raconte ainsi les faits qui se sont déroulés le 11 mai passé : «Il était 11 heures quand je revenais de l’école coranique. Mandougou Mbaye m’a attendue devant notre maison et m’a fait monter sur une moto et conduite dans une maison en construction. Ensuite, il a ôté mon slip et m’a pénétrée par derrière. Je criais, mais il m’a bâillonnée avec un mouchoir. Il tenait un couteau et menaçait de me tuer. J’avais peur qu’il me fasse du mal, c’est pourquoi je n’avais pas le courage de le dénoncer. Deux jours après les faits, ma mère a constaté des traces de sang sur mes parties intimes et m’a interrogée. Je lui ai dit que c’est que Mandougou Mbaye qui m’avait violée.»

Sur la base du certificat médical faisant état «d’une déchirure partielle hyménale récente et d’une fissure anale superficielle suivant la ligne médiane», le Procureur s’est dit convaincu de la culpabilité du prévenu, formellement identifié par la fillette et a requis la peine de 10 ans ferme. Les avocats du prévenu ont beau décrier la légèreté de l’enquête mais rien n’y fit. Le Tribunal a condamné le jeune conducteur de moto Jakarta à 10 ans de prison ferme.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.