Diamniadio : La terreur des populations arrêtée après une série de vols avec violence


Les populations de Diamniadio ont été débarrassées du recherché et redoutable malfaiteur E. M. Tall. Celui-ci a été appréhendé et mis sous les verrous pour vol avec violences par les pandores de la brigade de gendarmerie territoriale de la commune de Diamniadio.

Les hommes du commandant Gningue de la brigade de Diamniadio avaient lancé la traque au brigand, suite à de nombreuses plaintes des populations contre ce dernier. Le brigand quittait son quartier de Guédiawaye et venait détrousser les habitants avant de retourner tranquillement dans son lieu de planque. Il opérait très souvent seul, braquait les gens avec des armes blanches et les dépouillait de leurs biens.

Doté d’un gabarit imposant de lutteur, Tall inspirait la crainte, terrorisait les gens jusque dans leurs maisons et tirait sur tout durant son passage dans le secteur. Il semait la désolation, ciblait les sacs à main des femmes, arrachait les portefeuilles ainsi que les téléphones portables des hommes et utilisait sa forte corpulence pour intimider à tout-va ses proies récalcitrantes.

Alertés, les hommes en bleu s’entourent du maximum de renseignements sur le loubard, obtiennent son portrait robot et engagent des investigations. Ils mettent à contribution leur réseau d’indicateurs, intensifient leur dispositif de surveillance et restent à l’affût. Ils investissent les recoins de la commune, font des patrouilles intempestives et procèdent à des opérations de contrôle et de vérification de pièces d’identité. Ils apprennent la présence du malfrat dans le grand marché, la veille de la fête de Tabaski, s’y rendent en toute discrétion et aperçoivent le gus. Mais ce dernier démasque vite les patrouilleurs, s’arrache de sa chaise et tente de se fondre dans la masse de passants. Il est vite pris en chasse, rattrapé et conduit manu militari à la brigade de gendarmerie.

A LIRE AUSSI  Audio – des jeunes filles Dakaroises se confient et font de révélation : » On nous vend les numéros des Célébrités »

A l’annonce de l’arrestation du recherché gangster, signalent nos sources, une foule immense de victimes a débarqué dans les locaux des gendarmes pour identifier le détrousseur et déposer une plainte contre lui. Certains plaignants relatent avec force détails les circonstances de leur mésaventure et soutiennent avoir été violentés puis dépossédés. Ce fut le cas de cet agent de sécurité, qui a été dépouillé de son salaire mensuel (96.000 francs) et de son téléphone portable. Il a été la dernière victime de l’agresseur en série. Lequel a été déféré avant-hier au parquet pour vol avec violences.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.