Yeumbeul: Des gangsters attaquent un couple d’amoureux et se font prendre par la police


Deux amoureux ont été la cible d’une bande de quatre malfaiteurs armés de couteaux. Ils étaient en couple au terrain de football de la commune de Yeumbeul nord et profitaient de la fraîcheur nocturne lorsqu’ils ont été surpris et attaqués avec violence par les gangsters, qui opéraient en groupe dans le secteur. Le petit-ami a cependant bravé les menaces des brigands et leur a fait face.

La razzia du groupe des quatre gangsters, notoirement connus des populations de Yeumbeul nord, a été stoppée net par un couple de tourtereaux dont le jeune homme s’est dressé en bouclier humain pour sa petite-amie contre les agresseurs, armés de couteaux.

Les deux amants taillent bavette, font du bras dessus bras dessous et dégustent tranquillement des rafraichissements, dans un coin du terrain de football de la localité, ce dimanche 8 octobre, vers 22 heures. Quatre individus surgissent des ténèbres, se plantent devant les tourtereaux et les interpellent. Ils brandissent des couteaux, haussent le ton et réclament les biens du couple en question. Mais, face aux tergiversations, ils s’emportent, hurlent de rage et laissent éclater leur colère. Ils agitent leurs armes blanches en l’air, resserrent l’étau autour de leurs proies et se font davantage menaçants. Ils débitent des injures à tout-va, s’avancent vers eux et tentent de les poignarder.

Il adopte une attitude chevaleresque devant les gangsters et sauve sa petite-amie

La fille panique, prend peur et pousse des cris de détresse. Elle implore la pitié des malfrats, se fait toute petite et trouve refuge derrière son étalon. Ce dernier s’interpose, se met sur ses gardes et demande à sa dulcinée de fuir à toutes jambes. Il prend son courage à deux mains, reste avec les malfaiteurs brandissant leurs couteaux et décide de croiser le fer avec eux. Les agresseurs s’étonnent de l’attitude audacieux et chevaleresque du bonhomme, croient avoir affaire à un spécialiste des arts martiaux et retardent leur raid contre lui. Ils se regardent, temporisent et continuent de tournoyer devant le jeune garçon. Lequel reste de marbre, garde un œil vigilant sur les voleurs et guette une moindre action d’eux pour déclencher une foudroyante riposte.

Le démantèlement éclair de la bande d’agresseurs par les flics de Yeumbeul

Alertés par les cris de la fille, rapportent nos sources, des jeunes du quartier interviennent, aperçoivent les délinquants et lancent la vindicte populaire. Les malfaiteurs renoncent à leur coup, se dispersent et prennent la tangente. S’ensuit une folle course-poursuite entre eux et le voisinage. L’un des loubards Pape Gora D. prend la direction du camp militaire de la marine française et fait le mur de clôture pour tenter de s’échapper. Il est vite repéré par des éléments de garde dudit camp, appréhendé puis conduit sous bonne escorte au commissariat de police de Yeumbeul.

Cuisiné par des hommes du commissaire de police Ibrahima Diouf, le mis en cause ravale ses dénégations, passe aux aveux et balance ses acolytes en fuite. Il offre sa coopération et indique les domiciles de ses compères aux limiers. Qui lancent la traque au reste du gang (Maniang Ng, Cheikh F. et Ameth S.), durant la même nuit, fouillent les quartiers et débusquent les malfrats, un à un, dans leurs maisons respectives. Ils étaient en possession de trois téléphones portables volés et deux couteaux.

Les malfaiteurs opéraient à Bène Baraque, Tally Boukhonkh et à la cité Comico

Après l’arrestation des voleurs, les locaux du commissariat de police de Yeumbeul ont été pris d’assaut par les habitants, dont la plupart ont fait plusieurs fois les frais des actes des quatre brigands. Beaucoup parmi eux avaient déposé une plainte. Tandis que d’autres avaient préféré souffrir en silence de leurs mésaventures et de s’en remettre à la justice divine contre les agresseurs. Qui ont reconnu les faits incriminés et déclarent avoir sévi souvent à Bène Baraque, Tally Boukhonkh et à la cité Comico, entre autres. Ils ont été déférés au parquet ce vendredi 13 octobre pour association de malfaiteurs, vols en réunion commis la nuit avec violences et recel.

 

Jotay

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.