Xalaas.com : Faits divers et de société du Sénégal
Faits divers et de société du Sénégal

Infanticide : Mère De Trois Enfants, La Veuve Fracasse Le Crâne Du Dernier Né

Se disant veuve âgée de trente-cinq ans et domiciliée au quartier Arafat à Grand – Yoff, B.S, qui portait une grossesse indésirée de près de neuf mois, n’a pas trouvé mieux que de fracasser le crâne de son nouveau-né à la suite de son accouchement dans la nuit du 15 au 16 octobre 2010.

La jeune dame a soutenu devant les enquêteurs de la police de Grand-Yoff que le bébé de sexe féminin qu’elle a mis au monde était un mort-né. Mais les conclusions de l’examen gynécologique auquel B.S a été soumise sont formelles, car faisant état de l’accouchement d’un enfant vivant.

De toutes les manières, la parturiente qui, vendredi, avait à coup sûr mijoté son plan de liquidation de son futur nouveau-né, prit le chemin des toilettes de leur domicile à l’heure de la délivrance. N’enveloppant que la tête de l’enfant après l’horrible forfait commis, la jeune dame devait ensuite se débarrasser du corps en le déposant à la devanture d’un immeuble situé non loin de son lieu de résidence. La macabre découverte qui n’a pas tardé est vite relayée dans le voisinage.

Convaincue que B.S était à l’origine du geste qui était sur toutes les lèvres, une de ses belles sœurs l’interpella par rapport à l’évolution de sa grossesse. Alors, la jeune dame de lui rétorquer qu’elle venait de mettre au monde un mort-né dont elle s’est débarrassé. Ainsi, conduite à la maternité du quartier pour examen post-natal, B.S ne savait hélas pas que le certificat de genre de mort qui allait lui être délivré ferait état « d’hématomes consécutifs à une hémorragie cérébrale ».

L’odyssée de la jeune dame ne s’arrêta pas là, puisque les responsables de la maternité avisèrent les éléments du poste de police de la localité qui, à leur tour, conduisirent B.S sous bonne escorte. Sachant sa marge de manœuvre réduite, la mise en cause tenta de se forger un alibi en affirmant que le bébé qui était tâché de sang à sa naissance avait glissé de ses mains. B.S d’ajouter contre toute attente que son fiancé n’avait pas reconnu la grossesse qu’elle portait. Déjà mère de trois enfants, B.S qui a été placée en garde-à-vue depuis samedi et qui peut-être, est en train de ressasser son amertume, devrait être déférée aujourd’hui.

Le Soleil

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.